Ma revue sur mes premiers pinceaux Sigma ! (F82 et P80)

Sigma 1Mon dernier article sur ma première commande CoinMakeUp a eu son petit succès, et me voici donc en train de vous parler de mes nouveaux pinceaux Sigma… des merveilles !

Les pinceaux Sigma sont principalement connus à cause du fameux F80, un pinceau kabuki plat qui a fait (et fait encore) les gros titres chez les bloggeuses beauté. Mais oui, je suis sûre que vous l’avez déjà vu dans une vidéo ou l’autre. Si pas, voici sa bouille ici.

Seulement voilà, je n’ai pas commandé celui-là. Il avait l’air bien, mais moi, c’était le F82 qui me faisait de l’œil, et il me semble nettement moins faire la « une » de la blogosphère. Pourquoi ? Aucune idée, mais en cherchant sur la blogosphère pour me décider entre le F80 et le F82, j’ai trouvé assez peu d’informations sur le F82. Au final, sa forme me plaisait plus, alors j’ai tenté le coup !

Et pour vous dire, j’utilisais avant un pinceau plat de la marque Yves Rocher. Je ne vous raconte pas THE différence entre les yeux. C’est énorme, c’est de la folie.

Imaginez. Nous avons toutes eu ce souci avec les pinceaux de mauvaises qualités, ou lors d’une application avec les doigts : le fond de teint n’est pas appliqué uniformément (en tout cas, avec les doigts, je n’y arrive pas fort bien), il y a des traces de vos doigts et/ou du pinceau, et la couvrance n’y est pas.

Ici, avec le F82, c’est l’opposé total. Pour vous dire, j’ai ré découvert mon fond de teint Bobbi Brown (version liquide, je précise). Une couvrance homogène, plus aucune trace due au pinceau car l’application ne ‘marque’ pas (vous voyez ce que je veux dire hein oui ? Les passages du pinceaux qui se voient et où il faut estomper avec les mimines histoire que cela ne se voie pas), juste la perfection. ENFIN j’appliquais un fond de teint correctement, j’ai l’impression d’avoir une seconde peau, mais en mieux, la fameuse « flawless skin ».

Sigma F82

Sigma F82

J’ai enfin découvert ce qu’était un VRAI pinceau de maquillage. Son coté « arrondi » permet une application vraiment facile sur des zones comme le contour du nez (un reproche fréquent fait au F80 pour exemple), et il n’absorbe pas beaucoup (donc pas de perte de produit, aussi un reproche que j’ai fréquemment lu sur son frère le F80), j’ai même besoin de moins de produit que d’habitude avec mon ancien pinceau Yves Rocher. Bref, j’ai adoré dès la première utilisation, et après plus d’une semaine je persiste et signe : c’est le meilleur niveau rapport qualité-prix à mon humble avis ! (Il faut dire que quand j’ai vu le prix des pinceaux Mac, j’ai hésité… et surtout, il n’y a pas encore eu d’équivalent au F80 et au F82, à ma connaissance). Pour celles qui ont la peau très sensible, et qui ont déjà eu des mauvaises expériences à cause de pinceaux très rèches, n’ayez pas peur : il est très doux, aucun problème de ce coté là, et c’est une obsédée de la douceur qui vous parle puisque irritations signifie rougeurs dans mon cas, et j’ai une sainte horreur de cela.

Sigma F82 VS pinceau teint Yves Rocher

Sigma F82 VS pinceau teint Yves Rocher

Comment s’en servir ? Utilisez le comme son frère le F80. Vous trouverez énormément de vidéos sur Utube, mais au cas où : faites des mouvements circulaires. C’est juste génial.

Le seul souci de ce pinceau ? (Ben oui, j’essaie de bien faire mon boulot, et le tableau ne peut pas toujours être parfait, c’est pour cela que je suis là !) Il sèche très trèèèèèès lentement, car les poils sont très denses. A un point tel que je pense en acheter un second, histoire de laisser au premier le temps de sécher correctement. Autre chose : je vous déconseille de le nettoyer pour le faire sécher SANS brush guard (mon article à ce sujet tombera bientôt…), les poils ont vraiment besoin d’être resserré de temps en temps.

Vous l’aurez compris, je l’aime d’amour ce F82. Passons à son petit frère, le P80 (‘P’ pour ‘précision’). Un pinceau que j’ai choisi mon application mon anticernes Helena Rubinstein (dont je vous ai parlé ici, que j’utilise autant en anticernes que sur le reste du visage quand j’ai une flemme monstre de mettre du fond de teint et que j’ai tout de même envie de cacher mes imperfections), pour sa petite forme qui semblait précise et assez pratique à utiliser, dans le but toujours d’améliorer un brin la couvrance et surtout l’homogénéité de mon résultat make up.

Sigma P80

Sigma P80

Et bien, pari gagné ! Dans son cas, je cherchais une forme plus « carrée », vu l’utilisation que je lui destinais, mais je regrette quand même un peu de ne pas avoir pris la même forme que le F82 (effectivement disponible via le P82, quel hasard hein ?). Pourquoi ? Parce que sa forme n’est pas très adaptée pour le contour de l’œil, mais là j’avoue que c’est totalement de ma faute. Néanmoins, il fait très bien son job sur le reste du visage quand j’applique mon concealer liquide, donc je chipote…

Son défaut ? Il absorbe quand même pas mal de produit. Les poils ne sont pas assez denses, je suppose qu’il y a un petit lien. Son second défaut ? (oui il y en a deux, même si je l’aime beaucoup !) son prix. Quand on compare le prix de gros pinceau et le petit, il y a de quoi se demander pourquoi il est aussi cher que son grand frère, car il n’y a qu’un euro de différence. Allez savoir… Néanmoins, il est très doux aussi, j’adhère complètement !

Vous l’aurez compris : j’adore, j’adore, et j’adore. Ce sont mes premiers pinceaux Sigma mais clairement pas les derniers !

Voici une photo pour voir un peu plus en détail les poils de ces deux pinceaux :

F82 et P80 Sigma

F82 et P80 Sigma

 Bref, je vous invite à visiter le site Coin Make Up où je les ai acheté (non, je ne fais pas de pub pour ce site, ils ignorent même que je parle d’eux, donc bon…), sinon vous pouvez également aller sur le site officiel de la marque, qui livre au niveau mondial. Sauf que sur le site de Sigma, vous allez souffrir à deux niveaux : non seulement les frais de port, mais également le temps de livraison (qui peut aller jusque dix semaines. Prenez vos tartines comme dirait l’autre…).

 Bref, si vous hésitiez jusqu’ici à essayer cette marque, je vous invite ne plus le faire ! Par contre, un petit avertissement : autant les pinceaux visages sont réputés, autant leurs petits frères pour les yeux ont beaucoup plus de critiques sur la blogosphère… A tel point que d’un point de vue personnel, j’ai décidé d’acheter Sigma pour le visage mais MAC pour les yeux. Moi je dis ca, je ne dis rien….

Sigma F82 : 20,90€ sur CoinMakeUp ici

Sigma P80 : 19,90€ sur CoinMakeUp ici 

Publicités

3 réponses à “Ma revue sur mes premiers pinceaux Sigma ! (F82 et P80)

  1. Pingback: La beauty blender : légende ou réalité ? | La vie en rouge

  2. Pingback: « Alors, tu veux quoi pour ton anniversaire et ta Noel ? » | La vie en rouge

  3. Pingback: « Faut-il fatalement payer cher pour ses pinceaux maquillage ? » et présentation de ma collection. | La vie en rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s