Archives de Tag: Uriage

Uriage : crash test raté avec leur crème anti-rougeurs Roséliane !

IMG_6820

Uriage, je vous en avais parlé avec leur baume à lèvres parfaitement exceptionnel et leur gamme xémose pour le nettoyage des peaux atopiques, que j’adore tout autant.

Mais voilà, charmée par ces deux produits, je m’étais enfin lancée dans le test de leur crème anti-rougeurs, que j’ai dû acheter en format commercial car il est quasiment impossible de trouver des échantillons. Vu que leur gamme venait de s’étendre dernièrement, je m’étais dit que c’était le moment où jamais ! Crème normale ou riche, soin démaquillant, masque… Le tout pour les peaux à rougeurs, c’était très tentant.

Reprenons donc depuis le début, point par point.

Que nous dit la marque ?

« ROSELIANE CREME apporte une réponse complète et originale au soin des peaux sensibles, sujettes aux rougeurs. Grâce à une association exclusive d’actifs brevetés associés à l’Eau Thermale d’Uriage, elle restaure et renforce la barrière d’hydratation cutanée pour mieux protéger la peau des agressions extérieures. ROSELIANE CREME soulage les sensations d’échauffement et de tiraillements, atténue visiblement les rougeurs et en prévient l’aggravation. Onctueuse et non grasse, elle procure dès l’application un confort immédiat, laisse la peau douce et parfaitement hydratée. Excellente base de maquillage, elle contient des nacres vertes que masquent optiquement les rougeurs. »

Ceci, mes chères lectrices, est ce que j’ai diligemment recopié pour vous car ce n’est pas marqué sur leur site mais sur le dos de l’emballage de ladite crème. Aucune mention, par exemple, de la texture ‘verte’ (je vais y revenir) sur le site.

Bref, analysons point par point.

Coté hydratation, j’approuve. Oui, la crème est tout de même assez bien hydratante. Ni trop peu ni trop en cette période quasi hivernale. Néanmoins, je ne vous la conseillerai pas pour l’été, par exemple. Et j’ai une peau mixte, voire légèrement sèche en hiver. Je n’ose pas imaginer comme la version ‘riche’ de cette crème doit être grasse !

Bref, ici, l’hydratation y est, sans l’effet gras, et j’avoue que c’est assez plaisant. L’odeur est également présente, mais sans en faire trop, et la crème sent très bon.

Coté ‘onctuosité’, je plussoie également. Seulement voilà : c’est tellement onctueux que j’ai eu l’impression, à la première application, d’appliquer de la pâte à tartiner sur mon visage. Pas tellement l’impression que ma peau respirait, que du contraire ! La peau est douce, certes, mais pas d’une douceur qui semble ‘naturelle’, et personnellement je n’aime pas du tout, mais passons.

Du coup, je me dis qu’avec ma peau ultra-lisse et douce, cette crème ferait une base de maquillage du tonnerre. Et bien non. Le fond de teint s’applique plus difficilement (mais COMMENT est-ce possible ?), les pores sont marqués, la matière accroche moins bien. Une vraie catastrophe ! Du coup j’ai arrêté de l’utiliser quand je dois me maquiller, cad tous les matins, et je l’utilise maintenant en crème de nuit à défaut d’autre chose.

Parlons aussi d’une crème anti-rougeurs qui n’a pas de protection solaire. Autant dire que je ne l’aurais jamais achetée pour l’été, et qu’elle est déjà limite pour l’hiver…

Parlons aussi de leur promesse d’une crème contenant « des nacres vertes »…censées aidé à masquer les rougeurs, donc. Hé bien non, je n’ai pas un éclairage bizarre sur la photo qui suit, vous voyez bien ce que vous voyez : c’est une crème rosée. Les nacres vertes, moi, je n’en ai pas vu…

Une crème avec des nacres vertes ? ??

Une crème avec des nacres vertes ? ??

Concernant l’efficacité sur les rougeurs, les promesses d’apaisement, sans plus non plus ! Mes rougeurs ne se sont pas spécialement mieux portées, et franchement, coté efficacité de la crème c’est aussi à revoir… j’ai plutôt l’impression d’une crème hydratante ‘normale’.

Dommage Uriage, j’aurais aimé que ca marche entre nous ! En tout cas, pas question que je teste les autres produits de la gamme vu l’efficacité de la crème…

Uriage Roséliane crème AR, 40ml, 16,70€, plus d’informations ici

Publicités

Uriage Xémose Syndet nettoyant doux : bravo !

Salut mes beautés !

IMG_6807

Uriage, c’est THE marque où j’ai toujours été tentée. Après l’achat de mon baume à lèvres oh combien légendaire « Bariéderm » (bon, d’accord, j’exagère… mais qu’est-ce qu’il est bien !), j’avais toujours été tentée par leur gamme, notamment celle pour les peaux très sèches à tendance atopique.

Comme je vous l’avais expliqué ici, j’utilise déjà des baumes et crèmes pour le corps afin d’éviter de me gratter toutes les nuits en continu. J’avais pour habitude d’acheter mon pain de savon A-Derma Sensifluid et vu que tout allait parfaitement à ce niveau, j’étais donc satisfaite.

Sauf que voilà, drame : ledit pain de savon ne se fait plus. Impossible de le trouver dorénavant, il fallait donc que j’improvise.

Je me suis alors tournée vers Uriage… Heuresement, d’ailleurs, quelle découverte !

Bref, j’en viens (enfin) à mon sujet du jour : le Syndet Nettoyant Doux XEMOSE pour peaux très sèches et/ou à tendance atopique (lien vers le site Uriage ici).

Souvent pas une grande fan des nettoyants de ce type en pharmacie, j’ai pourtant craqué pour celui-ci. La raison ? Son prix. Franchement, comparé aux autres marques, c’est bon marché et ca fait du bien ! Après avoir par exemple essayé les huiles Avène (ou encore La Roche-Posay…bref), où je payais très chers pour un produit qui partait à vitesse grand V, j’avais renoncé, surtout en voyant des résultats parfois très mitigés (comme le nettoyant Avène XeraCalm AD, mon article ici).

Tout le contraire avec Xemose : quand je sors de mon bain, ma peau est douce, ne tire JAMAIS (c’est vraiment exceptionnel), et je peux enfin profiter de mon bain sans me dire que je devrais obligatoirement passer par la case hydratation juste après (surtout à l’approche de l’hiver, sachant également que je bosse dans un environnement à l’air conditionné. Pas top pour ma peau !). Bref, un soulagement !

La texture est onctueuse, pas besoin d’en mettre beaucoup. Je vous conseille néanmoins d’adopter un gant de toilette, car l’application à la main risque de gaspiller pas mal de produit… Sinon, rien à redire, l’odeur est géniale (pour une fois que ce ne sent pas la grand mère.), c’est sans parfum et hypoallergénique, fourni avec une pompe. Bref, j’adore.

Et surtout… Il lave pour de bon. Oui, certains produits ‘lavants’ doux ne lavent pas toujours autant que prévu. Ici, aucun souci à ce niveau-là : non seulement il lave correctement mais il reste très doux.

Bravo Uriage, pour une fois, je n’ai aucun point négatif à l’ordre du jour !

Bon, d’accord, un petit point négatif tout de même : il n’existe qu’en format économique de 400ML. Autrement dit, si vous souhaitez essayer avec un format 200ml juste au cas où, c’est mort…

 

Uriage, Syndet Nettoyant Doux XEMOSE, 400ML (n’existe qu’en un seul format), environ 15€

Mes hydratants à lèvres : les essentiels !

IMG_6175Vous ne le saviez pas encore, mais Je suis une mordue de sticks hydratants à lèvres. J’ai toujours l’impression d’avoir mes lèvres sèches, ce qui fait que je mets du baume environ 50 fois par jour. Je sais, j’exagère….

Fût un temps où j’achetais des packs économiques complets du célèbre « Labello » (pour celles que vivraient sur la planète Mars, c’est ceci), sauf qu’avec le temps j’ai remarqué que je devais en mettre toujours plus, et surtout que mes lèvres ne me donnaient pas l’impression d’être plus hydratées après qu’avant !

Bref, je vous livre ici mes deux soins essentiels pour les lèvres, des incontournables auxquels je reviens quasiment toujours : (vous l’aurez compris : même si j’ai l’impression d’avoir trouvé mes perles rares, ca n’empêche que je continue d’acheter et de tester d’autres marques… Le syndrôme de la blogueuse beauté, si vous voulez mon avis, c’est plus fort que moi !).

Mon seul critère pour garder un hydratant à lèvres ? Ne pas me retrouver fin de journée avec des peaux mortes sur mes lèvres alors même que j’ai appliqué de l’hydratant toute la journée. Comment ca, ce n’est pas censé arriver avec un hydratant ? La bonne blague…

Lire la suite